Voyageurs du monde en Birmanie

BIRMANIE 1ière journée

 

Départ le jeudi 8 Mars 2018.

Rêver de la Birmanie et vivre l’aventure avec Voyageurs du Monde.

Le départ pour Mandalay.

 

Entre le moment où l’envie de faire un très beau voyage, de choisir sa destination, qui  sera la Birmanie, il faut passer aux choses sérieuses pour concrétiser ce projet et sans hésiter il faut se tourner vers Voyageurs du Monde, lesquels par leurs connaissances et leurs compétences vont faire de cette aventure au bout du monde, une véritable réussite.

Certains pourront avancer que le prix est élevé, mais en réalité, il est juste équilibré, il est établi en fonction de nos envies, et de nos choix sur toutes les propositions et suggestions qui nous sont faites.

Alors, si on veut un véritable très beau voyage, il est temps de s’en donner les moyens, pour juste profiter, et se laisser aller aux émotions, aux émerveillements et aux souvenirs qui iront avec, quitte sans doute à partir moins souvent mais mieux.

Dans l’esprit du concept de la qualité qui prévaut sur la quantité.

C’est le moment du départ, le temps est gris et maussade sur Paris, et nous embarquons sur un avion de la thaï compagnie, avec les sourires des hôtesses en costumes traditionnels.

Le voyage est agréable, car Voyageurs du Monde nous a réservé des places confortables, avec un espace pour délasser nos « gambettes ».

Pour continuer notre voyage, nous faisons un stop de 6h dans l’immense aéroport de Bangkok, mais après nous avons un vol direct de la Thaï pour atteindre le charmant aéroport de Mandalay.

 

 

_________________

BIRMANIE  2ième journée

 

Comprendre le language des « toot-toot » et s’émerveiller devant tant d’or !

MANDALAY   Le vendredi 9 mars

 

Là, le soleil, la chaleur et notre guide nous accueillent. Quel luxe, le guide Ben qui va s’avérer juste parfait, ainsi que Dan le chauffeur, nous prennent en charge, et en route vers notre très bel hôtel.www.bagankinghotel.com

Premiers étonnements sur la circulation, des centaines de mobylettes roulent et arrivent de partout, dans un incroyable brouhaha. Sur ces engins il semble naturel d’être en famille à trois ou voir à quatre, de ne pas porter de casque, et d’entasser courses, paniers et plein de bric à brac.

Toot-Toot, oui içi le tut-tut de nos Klaxons européens se changent en Toot-Toot moins sonores, mais beaucoup plus fréquents, çà toot-toot à tout va, mettant en doute la réelle efficacité de ce langage routier local.

La ville de Mandalay se découvre bruyante, vivante, trépidante.

La chaussée est bien large, mais envahie sur les côtés par des monticules de gravats et des matériaux très divers, ainsi que des charrettes de marchands ambulants, sans parler de toutes les mobylettes qui se garent un peu partout.

Nous arrivons à destination, notre hôtel est comme un havre de paix, accueil souriant, verre de bienvenue, it is perfect ! Oui, le côté parfait est écrit en anglais, car il est plus aisé d’utiliser l’anglais pour parler et surtout comprendre les Birmans.

La chambre (5 ième étage) est raffinée, le mobilier est en teck, beaucoup de boiseries sculptées, et en opposition nos fenêtres donnent sur le modernisme des immeubles qui se construisent entre des échafaudages de bambous qui semblent défier les lois de la géométrie et de l’équilibre.

Au 6 ième étage, une très belle salle de restaurant avec vue sur toute la ville, et une agréable cuisine internationale.

A présent, le temps de poser nos affaires, nous voilà parties à la découverte des merveilles de ce pays; les Pagodes, monastères et stupas, avec leurs innombrables statues de Bouddhas dorées pour la plupart à l’or fin. ici tout ce qui brille est d’or!

1-Le Golden Palace Monastory, magnifique monastère sculpté et ciselé selon les principes de l’architecture Birmane du xixième siècle.

Après cette première visite, l’organisation de  Voyageur du monde s’apprécie dans les détails, avec les bouteilles d’eau fraîches et des lingettes mises chaque fois à notre disposition. Car, il est d’usage, et même obligatoire de se déchausser à l’entrée de chaque monument. C’est une habitude à prendre, par contre attention à ne pas avoir de chaussures style pailletées, car les chiens les prennent pour de jolis jouets à mordiller pour de vrai !

2-Visite de la Pagode Kuthodaw et ses 729 stèles de marbre ou l’on se promène nonchalamment, on y rencontre même des gens qui posent pour leurs photos de mariage.

3-Surprenante rencontre avec un énorme bouddha dans la Pagode Kyauktawgyi

4-Pour la fin de journée, notre guide nous emmène voir le sunset sur les hauteurs de Mandalay, avec une vue sur la plaine de l’Irrawaddy.

Quelle chance de pouvoir gravir cette colline en voiture privée et nous doublons les courageux Birmans qui vont mettre une heure pour aller prier et profiter de cette fin de journée. Par contre, tout le monde se retrouve pour parcourir les derniers mètres grâce à un escalator improbable.

Et, là un très beau monastère se visite tranquillement, il y a de très grandes allées qui en font le tour, et tout le monde s’y promène en faisant des photos sur le paysage qui baigne dans la brume du soir, mais on fait aussi beaucoup de photos familiales ou entre amis, et les européennes ont un certain succès pour faire partie de ces clichés souvenirs !

 

Retour à l’hôtel, dîner « spectacle » et musical, c’est la surprise de voir s’animer de magnifiques poupées traditionnelles selon un art ancestral, et d’écouter une harpiste birmane qui joue une mélopée assez douce, le dépaysement est total.

 

_________________

BIRMANIE 3 ième journée

 

Se trouver face au Bouddha et s’habiller de Longwys.

Mandalay le samedi 10 mars 2018

Après une toute petite nuit, debout à 4h, nous partons assister à un rite sacré, le nettoyage de la face du Bouddha, on ne va pas tout vous raconter, car il faut plutôt vivre l’instant et se laisser aller à la ferveur de tout un peuple pour ses croyances et coutumes.

Direction le U Bein Bridge, pour profiter du « Sunrise ». On découvre que ce lieu est très touristique, il y a une foule hétéroclite qui se promène sur ce Pont, on se croise au milieu, car les bords il vaut mieux les éviter, sinon quoi? Et bien on peut juste chuter d’une dizaine de mètres, et on a pas essayé!

Pour ajouter des sensations sur cette balade matinale, autour de nous, des nuées de corbeaux criards viennent chercher des miettes offertes par les Birmans, ambiance Hitckockienne assurée!

Après le noir corbeau, nous allons vers les couleurs du marché aux fleurs. Comment imaginez-vous un marché aux fleurs ? Avec de la fraîcheur, des étals colorés et des senteurs agréables? En fait, pas du tout, des grosses brassées de fleurs, surtout des variétés de chrysanthèmes,

s’entassent sur des mobylettes, d’autres bouquets de fleurs se fanent sur des planches de bois et bambous,  et un nuage de poussière chaude accompagné le tout!

 

Grâce à Voyageur du monde, on continue de découvrir des endroits un peu secrets, avec des ateliers cachés dans des fonds de cour, comme ceux du Wood curving, ou le stone curving, avec un certain étonnement de voir ces centaines de statues de Bouddhas avec véritablement des « têtes au carré » et qui attendent sans broncher, la main du maitre qui sculptera leurs visages !

Nous enchaînons les visites de Mahar Sandarmuni, et à Mahar Gandayone, nous allons assister à la procession des apprentis moines qui vont déjeuner, ils se rendent dans un grand réfectoire avec calme et discipline. La coutume permet à chacun de leur faire des offrandes en posant sur leur grand récipient métallique des gâteaux, des bonbons, des crayons et bien sûr de l’argent ! Beaucoup de touristes prennent des photos, pour notre part, nous avons respecté leur repas et sommes parties faire du shopping !

Car notre guide nous invite à regarder l’art du tissage de la soie, sur de très vieux métiers à tisser, les birmanes ont des doigts de fée pour faire valser les canettes de fils de soie selon des motifs compliqués.

Nous, on se réjouit de pouvoir porter leurs œuvres, grâce à des Longyis, sorte de jupe longue qui affinent la silhouette.

 

Puis direction la visite du trés beau Bagayar Monastery avant d’aller déjeuner à notre hôtel, un peu de repos avant de s’offrir un incroyable moment de bien-être : le massage des pieds à la façon thaï. Durant une heure c’est l’extase et une expérience qu’on vous recommande.

Le soir, nous avons voulu jouer les aventurières et trouver par nous-mêmes un restaurant. Pas très loin de l’hôtel, le Ginky présentait bien de l’extérieur, et nous avons passé commande, et que vous dire ? Au vu des plats, avec leurs couleurs, odeurs et saveurs, c’est sans commentaires, juste une adresse à éviter. Rentrons vite à l’hôtel…

 

La suite au prochain épisode…

Merci VOYAGEURS DU MONDE

Vers 5h00 du matin, nous avons pu être présent pour le nettoyage de la face du bouddha.

 

Mes nouvelles amies 💙

Le pont U BEN

 

Share

About Bonne Heure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *